Affaire Seznec : La piste de Lormaye

Affaire Seznec : La piste de Lormaye

Pierre Quémeneur a-t-il été assassiné par Guillaume Seznec à Lormaye ?

L'étrange attitude des enfants Seznec vis-à-vis de Marie-Jeanne

Si l'on en croit les écrits de Maître Denis Langlois (et, personnellement, c'est l'hypothèse que je trouve jusqu'ici la plus probable et la plus proche de la vérité), c'est Petit-Guillaume qui aurait tout vu. Et tout entendu.

De quoi être un peu perturbé, non ?

Et pour la vie entière....

Parce que, pour un petit garçon, l'image de la mère, c'est la première image de la femme.

On ne va prendre qu'un seul exemple, mais, qui, à lui seul met bien en place tous les enfants Seznec.

Une lettre de la soeur aînée....

 

Lettre de Marie à son petit frère Albert en date du 11 février 1930 :

"Mon bien aimé petit Albert,

Tes bonnes notes me font plaisir, je les enverrai encore à papa, car cela je suis sûre l'intéressera beaucoup. Cher petit frère, je sais bien que tu as beaucoup de chagrin, hélas ! je ne suis comme toi qu'une créature humaine et je n'ai pas d'ailes pour pouvoir voler jusqu'à toi, mais d'ici je compatis toujours à toutes tes peines comme je l'ai toujours fait par le passé. Ils sont donc bien méchants les élèves de St Michel ? puisqu'ils se plaisent ainsi à te faire de la peine, je comprends que tu ne veuilles plus y rester. Le mieux est de ne leur rien répondre, nous autres, nous sommes certains de l'innocence de papa peu importe si les autres le croient coupable, un jour viendra où tout sera dévoilé. Le temps passe vite et plusieurs ont déjà reçu leur sentence du Bon Dieu. Je ne sais pas si maman t'avait annoncé la mort du Procureur de Morlaix qui savait papa innocent et qui malgré tout a été si inhumain pour papa et pour nous pendant la cruelle affaire.

Maintenant tu as peur dis-tu d'écrire à Meur Belz ? Oh : Il est bien simple et il en sera touché car il nous aime réellement. Quand je suis allée lui faire mes adieux, ceci va t'étonner, il a pleuré en disant comme le Bon Dieu les protège et comme je les aime, son adresse tu n'as simplement qu'à mettre Meur Belz Avoué à Morlaix. Il est le seul avoué de ce nom, donc pas de crainte. Maman te laisse sans nouvelles pauvre petit comme le Bon Dieu t'aime bien pour t'éprouver ainsi. Rappelle-toi de ce trait de la Petite Thérèse que tu aimes tant : "Une journée sans souffrances est une journée perdue" Ceci est bien consolant n'est-ce pas, donc estime-toi heureux d'avoir quelque chose à offrir et à souffrir tous les jours pour Jésus. Quant à maman ne te fais pas de chagrin, je suis aussi sans nouvelles depuis mon départ mais je ne crois pas qu'elle soit tombée malade. Enfin prions cher petit frère c'est tout ce que nous pouvons faire. Continue de m'écrire n'importe où tu te trouveras car je reste toujours ta grande soeur et ta seconde maman, tu peux donc tout me dire. Il faudra supplier Maman de t'amener avec elle cet été ou du moins de te laisser venir avec marraine. Nous aimons bien le petit Albert au Carmel, mes Révérendes Mères surtout, elles s'intéressent beaucoup à toi.

As-tu reçu le petit paquet que Notre Mère avait fait expédier en même temps que la lettre ? Jeannette t'a envoyé la petite statue que je lui avais donnée à Lorient cela me fait plaisir, elle a vraiment bon coeur.La Mère Supérieure de Lorient t'a écrit, dis-tu, elle aussi t'aime bien, nous lui avons je crois fait une bonne impression lors de notre court séjour à La Providence ainsi qu'à Meur l'Aumônier qui me disait car je lui ai parlé de Guillaume, quand il viendra voir Jeanne, j'irai lui parler. Mais tu sais je ne suis plus trop à l'aise pour écrire à Jeannette car elle montre toutes ses lettres à l'Aumônier. Il l'aime beaucoup et ne voudrait pas la voir partir.

Cher petit frère j'aurai voulu t'en dire plus long mais je me suis prise un peu tard pour écrire et cette après-midi je vais voir le dentiste. 

A une autre fois. Union de prières et de souffrances toujours !

Les Bonnes Mères t'embrassent et t'aiment beaucoup

Reçois de ta grande soeur les plus tendres baisers.

Marie

Dans ta prochaine lettre donne-moi des nouvelles de Guillaume."

 

Vous trouvez cette lettre dégoulinante de bons sentiments ???

Et bien pas du tout.

Plusieurs points m'ont choquée.

Et j'ai souvent correspondu avec des Religieuses.

 

1/ La vengeance :

Le Bon Dieu vient se mêler de l'affaire Seznec et nous punit le procureur Théodore Picard.

La jeune Marie a bien mal assimilé l'Evangile (ou a séché des cours ???) car s'il est un commandement, c'est bien celui-là, que l'on soit bonne soeur ou laïc :

"Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,"

en Matthieu 5,44.

 

2/ Le manque de compassion pour sa mère

Pas une seule ligne pour dire à son petit frangin de prier pour leur mère qui a dû se placer comme bonniche à Paris, ça la gêne pas trop l'apprentie religieuse ????

C'est vrai que si l'on en croit Claude Sylvane, Marie n'a passé que 24 heures auprès de sa mère pour venir lui dire adieu avant de partir au couvent. Trois jours auprès de Jeanne à Lorient. Et un mois chez sa marraine Petitcolas. Cherchez l'erreur...

Elle a encore du pain sur la planche l'apprentie bonne soeur pour atteindre la sainteté....

Quant à prévoir l'été 1930, elle ne le verra hélas jamais puisqu'elle meurt tout début août.

Je le répète encore parce que c'est nécessaire : Marie a dû attendre sa majorité, soit ses 21 ans, donc le 1er novembre 1929 pour entrer comme "novice" au Carmel (on cherche toujours Haumont...).

La lettre date de février 1930...

Elle n'a pas encore eu le temps d'être seulement admise à prononcer des voeux temporaires.

Quant à Jeannette, elle se tire ailleurs juste un mois avant la mort de sa chère maman.

De qui se moque-t-on là ?

Parce que la maladie de Marie-Jeanne il fallait être atteinte de cécité pour ne pas la voir.

Il n'y a qu'Albert qui soit près de sa mère lorsqu'elle passe. Et qui assiste aux obsèques.

Guillaume est en mer, et là, ce n'est pas une excuse bidon.

Mais la Jeannette, elle ne pouvait pas rappliquer illico pour l'enterrement ? On sait que ça existait les télégrammes puisque dans cette affaire ils n'arrêtent pas de s'en envoyer...

 

3/ L'aumônier et Jeannette

C'est quoi cette histoire d'aumônier ????

Pourquoi ne pourrait-il pas lire les lettres qu'une future religieuse écrit à sa soeur ????

 

4/ Petit-Guillaume

Il se tient au large, si je puis dire. 

Et on ne peut pas lui donner tort.

 

 

En clair et non crypté, Marie-Jeanne est absente des prières de sa fille future religieuse.

Elle n'a pas non plus Jeanne en odeur de sainteté.

Restent les deux frères qui trouvent quelque grâce à ses yeux.

Entre nous soit dit, cette lettre-là ne pourrait pas être affichée dans les couvents comme modèle de piété.

Entre nous soit dit....

 

Liliane Langellier

Marie-Jeanne Seznec et ses quatre enfants.

Marie-Jeanne Seznec et ses quatre enfants.

Lettre de Marie.

Lettre de Marie.

Lettre de Marie (2)

Lettre de Marie (2)

Lettre de Marie (3)

Lettre de Marie (3)

Extrait du livre de Denis Seznec "Nous, les Seznec".

Extrait du livre de Denis Seznec "Nous, les Seznec".

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Louis Gildas 12/11/2017 14:52

Je ne sais si ma question a été pris en compte: je demandais si vous aviez des informations sur Jean-René Le Her qui a tué son épouse à Kergleuchard le 1 novembre 1938 ,
Merci et cordialement

L..G.

Louis Gildas 12/11/2017 14:49

Bonjour
Auriez vous des informations sur Jean-René Le Her qui tua son épouse et son beau-père à Kergleuchard le 1e novembre 1938 ?

skeptikos 17/05/2015 11:27

On trouve sur le site http://www.rechercheisidore.fr/search/resource/?uri=10670/1.9iwah1, le texte d'une thèse donnant l'historique de la bibliothèque Saint Louis à Jersey, bibliothèque des Jésuites. Leur collège était situé dans l'ancien hôtel Impérial, actuellement Hôtel de France. Exactement à côté de Hautmont, lui aussi ancien hôtel, comme on peut le voir sur la CPA Delcampe.( http://www.delcampe.net/items?language=F&searchString=hotel++Saint-H%E9lier&cat=0&catLists%5B%5D=-2&searchOptionForm%5BsearchMode%5D=extended&searchOptionForm%5BtermsToExclude%5D=&searchOptionForm%5BsearchTldCountry%5D=net&searchOptionForm%5BsearchInDescription%5D=N&searchOptionForm%5BsearchTranslate%5D=N )
On remarque les bâtiments de droite qui ont un caractère nettement religieux.

Autre site interessant : https://www.manresa-sj.org/stamps/2_Jersey.htm

On trouve d'autres confirmations dans http://www.cairn.info/zen.php?ID_ARTICLE=HMC_015_0013, article remarquable de précision sur les fondations missionnaires du Carmel.

Cela dit, la vocation de Marie ? Vous avez raison, bien du flou... bien du flou...

skeptikos 16/05/2015 17:51

Si. Il y a une autre référence : www.diocesedetours.catholique.fr/index.php?art=1312
Elle nous explique que les carmélites de Tour s'étaient exilées à Jersey, près des Jésuites.

J'essaye d'en savoir un peu plus sur l'exil des Jésuites

La Piste de Lormaye 16/05/2015 19:00

Vous pensez bien, cher Skeptikos, que je n'avais pas bâti cet article sans avoir effectué de nombreuses recherches auparavant. J'avais joint le supérieur de tous les carmels de France et je vous rappelle sa réponse :
"Un frère a juste trouvé ceci :
En jetant un œil sur le monasticon, sous forme de généalogie, écrit par le
Carmel de Cherbourg en 1962, j'ai retrouvé trois carmels de France expatriés
dans l'île : Tours, Saint-Brieuc et Saint-Pair ; les deux premiers en 1901; le
troisième sans date d'exil. Le premier est revenu en 1921, le second en
1945 ; pas de date de retour pour le troisième. Pour aucun des trois le
monasticon ne donne le toponyme de Haut-Mont mais de, respectivement,
Wesburn, Ker Anna (qui ne doit pas être british, cela sonne plutôt breton)
et Goodlands."
Maintenant je vous remercie de votre recherche sur "Hautmont". Je l'avais également faite en n'indiquant que "Hautmont et Jersey" et j'étais effectivement tombée sur une résidence mais je n'avais pas vu ce que vous avez découvert et qui est important.
A mon avis, on nous a encore soûlé de mensonges car je pense que Jeanne a passé plus de temps à Jersey (travaillant comme domestique au Carmel et libre de sortir en tant que laïque) que la malheureuse Marie dont la fragile santé n'a pas même permis de prononcer des voeux provisoires.
A suivre....

skeptikos 16/05/2015 15:27

Bonjour

Juste une petite nouvelle, j'ai trouvé Haumont.
En fouillant internet, d'abord Maps puis google.

Haumont existe à Saint-Hélier: résidence neuve mais faite dans de l'ancien. Je vous joins par ailleurs des photos de capture. Il serait intéressant de pouvoir déchiffrer une inscription sous la date de 1889 ( St Hélier et St Sauveur ?). On trouve aussi une annonce immobilière avec photos.

Puis sur le site du Carmel de Laval (http://www.service-des-moniales.cef.fr/carmel-de-limmaculee-conception-a-laval/) , cette phrase : Après une interruption, le 3 mai 1921, Mère Marie-Xavier du Carmel de Tours dont les sœurs étaient exilées à Jersey, quitta l’ile avec sept d’entre elles pour établir à nouveau un carmel à Laval.

Cela nous indique bien qu'il y avait des carmélites à Jersey à cette époque, mais c'est vraiment la seule référence... On ne trouve nul part le moindre mot sur Carmel à Jersey.

Pour une fois donc, après des vérifications laborieuses, on voit que tout n'est pas faux. Comme le disait Desproges , Etonnant , non ?

Bien à vous