Affaire Seznec : La piste de Lormaye

Affaire Seznec : La piste de Lormaye

Pierre Quémeneur a-t-il été assassiné par Guillaume Seznec à Lormaye ?

Les fouilles du 15 septembre 1928

 

 

E

 

 

 

 

DE-NOGENT-LE-ROI-JE-VOUS-ENVOIE-CES-FLEURS.jpg

Tour de Lormaye en kitsch

 

Elles ont lieu chez Quemin père et sont relatées dans « L’Action Républicaine » du 19 septembre 1928 :

 

« L’affaire Quemeneur »

Nous signalions, dans un précédent numéro, que le parquet général avait ordonné une enquête.

Ces jours derniers, on fit demander à M. Q… s’il acceptait qu’on pratiquât des fouilles à l’endroit désigné par les témoins.

La réponse fut affirmative :

- Vous pouvez retourner toute ma propriété, dit M. Q…, et même annoncer l’opération par le tambour municipal, si ça vous fait plaisir.

Samedi dernier, au petit jour, une équipe de six terrassiers se présenta chez M. Q..., accompagnée du maire, M. Goislard et des gendarmes.

Une tranchée fut d’abord creusée à l’endroit où M. Viet affirme avoir vu tomber un corps. Puis on retourna le sol sous la petite arche du pont de Coulombs qui enjambe le lit desséché de la rivière d’Auge. Enfin, pour donner satisfaction à la « rumeur publique » des fouilles furent pratiquées dans une cabane à bestiaux située dans un pré voisin.

Aucune de ces opérations, pratiquées en présence de M. Q… ne donna le moindre résultat. Nous avons voulu signaler ces recherches auxquelles s’intéressa la population. Pour le reste, le parquet étant saisi, notre devoir est de laisser les juges accomplir leur mission en toute sérénité et en toute indépendance. »

 

Il me fut totalement impossible d’en trouver un quelconque compte-rendu écrit ailleurs que dans la presse. Rien à la mairie alors que le maire lui-même participait. Quant au dépôt des archives de gendarmerie du Blanc, il  fut répondu à ma lettre que les archives nogentaises de 1928 avaient .été détruites sur place.

 

Pourtant la justice et la famille s’en étaient mêlées de cette piste de Lormaye.

 

Fin juillet, Me Marcel Kahn, avocat de Guillaume Seznec, avait demandé au Garde des Sceaux d’ordonner une enquête sur les faits de Lormaye.

 

Marie-Jeanne Seznec est venue deux fois à Chartres.

Dans « Le Quotidien » du 10 août, on peut lire : « L’Affaire Seznec : Mme Seznec adresse une lettre ouverte aux habitants de Nogent-le-Roi. »

 

Elle écrit également à « L’Action Républicaine ». Extrait : « … Le témoignage de M. Viet me paraît être des plus importants, étant donné que Nogent-le-Roi est peu distant de Houdan, où mon mari s’est séparé de son compagnon, Pierre Quemeneur……. »

 

Lettre de réponse des archives de la Gendarmerie Nationale :

 

ENQUETE AU BLANC

Partager cette page

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :