Affaire Seznec : La piste de Lormaye

Affaire Seznec : La piste de Lormaye

Pierre Quémeneur a-t-il été assassiné par Guillaume Seznec à Lormaye ?

Affaire Seznec : Morlaix : Denis Langlois versus Denis Seznec

Quand on connait la pièce par coeur...

On sait tout de suite si les acteurs, qui la reprennent,  la jouent bien ou mal !

Faux ou vrai !

Et cette pièce-là, on peut dire que, moi, je la connais par coeur.

Alors l'histoire des fouilles à Traon ar Velin...

Cornaquées par le brocanteur maudit et son pote le grand reporter finistérien...

Qui a orchestré le mauvais buzz du mois !

La fake news à encadrer !

Qui en a oublié toute déontologie pour copiner avec le grand chercheur de l'affaire Seznec...

Alors pour l'histoire des fouilles à Traon ar Velin, il faut savoir décoder la réalité derrière les faits.

Et la réalité est toute autre que 

"Bertrand,viens voir, on a trouvé un os!"

comme s'écrit le grand archéologue du dimanche (tantôt nantais, tantôt finistérien, selon !)

Et tout le monde de focaliser sur le bout de nonoss sans chercher à voir plus loin et derrière...

Car plus loin et derrière...

Il y a...

Il y a une lutte à mort entre deux hommes Denis Langlois et Denis Seznec.

Un combat qui, pour satisfaire deux egos démesurés, risque bien de nous fausser définitivement les dernières pistes exploitables de l'affaire Seznec.

Retour sur un mauvais film :

1. Denis Langlois

Denis Langlois, 78 ans, est un avocat à la retraite.

Qui fut - pendant 14 ans (1976/1990) - l'avocat de la famille Seznec.

Délaissé par Denis Seznec en 1990 pour Me Jean-Denis Bredin.

L'humiliation est publique. 

L'homme en sort blessé.

Très blessé.

D'autant plus qu'au début de ce dossier, il a été bien imprudent de recueillir les confidences du frère de Denis Seznec, Bernard Le Her (oui Denis Seznec s'appelle en fait Denis Le Her).

Bernard Le Her est furieux !

Denis lui a volé la vedette. 

Tous les médias raffolent de lui !

Sa bouille de jeune blond poupin crève l'écran !

Bernard va donc aller le torpiller chez son propre avocat.

Qui, au détriment de toute déontologie élémentaire, prête une oreille aimable aux propos du frérot.

En 1988, Denis Langlois publie son propre ouvrage "L'affaire Seznec" éditée chez Plon, grand prix des Droits de l'Homme, dont sera tiré le film d'Yves Boisset en 1992).

Alors quand Denis Seznec le vire, Denis Langlois est amer.

Très amer.

D'autant que les relations avec Denis Seznec, pendant ces quatorze années, ont été difficiles.

Très difficiles.

Et souvent humiliantes.

Très humiliantes.

Denis Langlois remâche sa fureur.

Et, en 2015 nous sort un livre pour nous conter par le menu que le véritable assassin de Pierre Quemeneur, c'est en fait Marie-Jeanne Seznec, la femme de Guillaume Seznec.

Il s'appuie, dans cette oeuvre, sur des dires extorqués à Petit Guillaume (le fils aîné de Guillaume Seznec) par Bernard Le Her.

Des dires que Bernard Le Her aurait enregistrés.

Mais.....

Mais voilà qu'on ne trouve plus les bandes d'enregistrement.

Donc, il va falloir jouer la pièce de mémoire...

Entre nous, quand tu entres en possession d'un tel témoignage, tu colles les bandes d'enregistrement au coffre de ta banque,non ?

Juste pour dire...

On joue donc la pièce de mémoire.

Avec toutes les inexactitudes et toutes les extrapolations que cela sous-entend.

Denis Langlois n'est plus très jeune.

Et s'il veut que SA piste aboutisse, c'est maintenant !

D'autant plus que le procureur de la République de Brest lui a refusé les fouilles légales à la maison Seznec de Morlaix : Traon ar Velin.

Alors quand un deuxième couteau de l'affaire Seznec lui propose donc de faire des fouilles "entre potes", l'avocat accepte.

Même s'il n'est guère enthousiaste.

Il accepte les fouilles.

Pensant sans doute que ces fouilles illégales conduiront, elles, à des fouilles légales avec, à la clef, police scientifique et procureur de la République.

Ben quoi ! Faut bien savoir forcer le destin, parfois, non ?

Et c'est là que je vois, devant mes yeux ébahis, le brocanteur de Saint-Eloy, sa pelleteuse, son pote archéologue amateur, attaquer en direct les murs du cellier.

Vilain/Langlois

On connait la suite...

Vous pouvez lire les fouilles en direct sur mon blog "Seznec Investigation" :

"Fausse alerte et vraies fouilles à Morlaix"

Mais...

Mais je râle sec car ces archéologues du dimanche n'ont pas même convoqué un huissier sur place.

Histoire de constater légalement leurs trouvailles.

Mais je râle sec sur Twitter car Me Denis Langlois ne s'exprime pas devant les médias...

Il est même très absent de cette scène !

Or, je le rappelle, c'est SA piste.

Et tout cela me semble être juste du grand guignol. 

Enfin, hier, l'avocat s'exprime.

Oh peu de mots.

Dans Ouest France du 24 février :

"Denis Langlois a rappelé au procureur son sentiment d'avoir été "maltraité par la justice", tout au long de l'enquête qu'il a pu mener pour écrire son livre. Et exigé d'être informé des avancées des investigations."

On est encore dans la victimisation !

Dans le Parisien du 25 février :

"Nous sommes tous en train de vivre un moment historique !" se réjouissait samedi après-midi, à Morlaix (Finistère), Denis Langlois.

Un moment historique !

Rien que ça !

Inutile d'en rajouter...

Denis Langlois a décidé de venger son outrage en affrontant publiquement Denis Seznec par médias interposés.

Et les médias reprennent en boucle sans analyser plus loin.

 

2. Denis Seznec

Denis Seznec, en fait Denis Le Her, est le fils de la plus jeune fille de Guillaume Seznec, Jeanne Seznec (épouse Le Her). 

C'est lui qui a repris le flambeau de la lutte pour la réhabilitation de son grand père.

Après sa grand-mère Marie-Jeanne Seznec, son arrière grand-mère Marie-Anne Colin et sa propre mère Jeanne Seznec.

Denis Seznec, en reprenant le dossier, a donc repris aussi LA piste chouchoute du juge Hervé et de sa maman : Traou Nez.

Piste qui ne vaut pas un clou !

Mais c'est pas grave...

Il a récemment fait témoigner une dame de 103 ans pour aboutir à la réouverture du dossier.

Denis Seznec est aussi dans un processus de victimisation.

On lui en veut.

Toujours et partout.

Alors, pensez donc, avec les fouilles dans la maison de son grand père, ça le fait pas !

Voilà ce qu'il confiait hier au Figaro :

"C'est absurde, je n'y crois pas du tout", a déclaré Denis Seznec. "Cette piste est faite pour nous nuire. Le témoignage (de "Petit-Guillaume, ndlr), c'est une invention pure de Langlois",a-t-il avancé. "Qu'ils creusent, qu'ils fouillent, qu'ils détruisent, je m'en fous, c'est ridicule", a-t-il ajouté.

"pour nous nuire".

"une invention pure de Langlois".

Les mots sont dits.

Ils sont même dits clairement.

Denis Seznec a repris son bâton de pèlerin pour convaincre les aficionados du bon choix de SA piste.

Il a eu 71 ans fin décembre dernier.

Et, pour lui aussi, le temps presse !

Voilà !

Ces deux messieurs règlent donc leurs comptes par médias interposés.

C'est LEUR combat.

Pas celui d'un brocanteur ou d'un grand reporter.

C'est LEUR lutte.

Et le moyen de leur lutte, c'est la victimisation à outrance.

E quand mes confrères auront compris cela...

Et bien, quand ils auront compris cela...

On pourra enfin avancer sur l'affaire Seznec...

En passant à toute autre chose.

Parce qu'apparemment tout le monde s'en fout de prouver l'innocence du bagnard Seznec !

Liliane Langellier

 

P.S. Et dans Le Parisien de ce jour, 26 février 1018 :

L'excellent article de Nora Moreau :

"Pour Langlois, qui, à l'instar de Bertrand Vilain, a été entendu par la PJ dimanche, "si la commission des révisions est saisie, la procédure pourra prendre des mois". Mais il promet : "Nous ne laisserons pas le dossier s'endormir, car l'affaire Seznec pourrait bien incarner le symbole de toutes les victimes d'erreurs judiciaires."

Lire l'article de Nora Moreau en entier.

Au fait...

3836 visiteurs sur mon blog La piste de Lormaye hier...

Et 1589 visiteurs sur mon blog "Seznec Investigation !

Soit : 5425 visiteurs au total !

Grand merci à toutes et à tous !
 

 

Je l'ai photographié, parce qu'on pourrait encore m'accuser de mentir !

Affaire Seznec : Morlaix : Denis Langlois versus Denis Seznec
Denis Langlois "L'affaire Seznec" Plon, 1988.

Denis Langlois "L'affaire Seznec" Plon, 1988.

Denis Seznec "Nous, les Seznec", 1992 chez Robert Laffont.

Denis Seznec "Nous, les Seznec", 1992 chez Robert Laffont.

Y'a pas foule aux fouilles (Merci Yves !)

Y'a pas foule aux fouilles (Merci Yves !)

Y'a pas foule aux fouilles (Merci Yves !)

Y'a pas foule aux fouilles (Merci Yves !)

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article