Affaire Seznec : La piste de Lormaye

Pierre Quémeneur a-t-il été assassiné par Guillaume Seznec à Lormaye ?

Affaire Seznec : Charles Huzo est enfin né !

 

 

 

 

 

 

 

"Il faut une infinie patience

pour attendre toujours ce qui n'arrive jamais." 

Pierre Dac

 

 

 

 

 

http://isabelle.duquennois.free.fr/wp-content/cigogne.jpg

 

 

 

 

 

Je ne suis pas patiente. Mais alors pas patiente du tout. C'est l'un de mes moindres défauts...... Mais là, je commençais à m'agacer sérieusement.

 

Comment ne pas trouver où et quand était né Charles Huzo....

 

Depuis l'article de Charles Chassé : L'affaire Seznec et les imaginatifs

 

je savais que l'on parlait de lui dans l'Almanach des Lettres françaises et étrangères du deuxième trimestre 1924. Il n'en restait qu'un seul exemplaire en vente. Je l'ai acheté. Je l'ai. Oui, là, sous mes yeux éblouis... Il est au moins aussi gros qu'un ancien volume de l'Encyclopaedia Universalis. C'est un vaisseau debout dans sa solide couverture marron. Bravant vents et tempêtes. Et il recèle des trésors. De textes. De citations. De jolis mots. De noms connus et inconnus. Une vraie joie de Pâques. Ma joie de Pâques !

 

 

http://pmcdn.priceminister.com/photo/896397044.jpg

En fait, j'ai les six premiers mois joliment reliés en un seul volume

 

 

En cherchant "Huzo", dans la seconde partie (Avril. Mai, Juin), on trouve donc :

 

En page 251 :

 

"C'est un personnage bien curieux que Charles Huzo, "filleul littéraire" de Victor Hugo.

 

Charles Huzo naquit à Mazagran (province d'Oran) le 19 janvier 1888 . fils d'une mère d'origine espagnole et d'un père alsacien brigadier tailleur aux chasseurs d'Afrique, Charles Huzo resta muet et paralysé des deux jambes jusqu'à cinq ans. Fit ses études élémentaires à Lourmel, près Oran, et commença à douze ou treize ans à faire de la culture chez un colon. Le goût de l'étude lui vint brusquement du jour où il dut quitter l'école."

 

Ce que j'avais déjà subodoré en lisant "Le Combattant républicain" d'octobre 1925 :

 

"Je ne m’étendrai pas longuement pour expliquer aux camarades la mentalité des Riffains, leurs mœurs, quoique je puisse le faire aussi bien que quiconque ! Je suis né dans le département d’Oran où, chaque année, des milliers de Riffains viennent faire la moisson ; j’ai vécu, aussi, à leur frontière et fait, dans mes désirs de connaître, d’apprendre, de longues excursions, déguisé en Arabe, dans le Riff, en son cœur même. Connaissant leur langue, accoutumé aux usages musulmans, j’ai reçu parfois sous leur tente, ou leur habitation en pisé, leurs confidences, leurs joies, leurs aspirations."

 

On en apprend un peu plus, dans l'almanach, sur l'engagement militaire de Charles Huzo (à ce qu'il nous en raconte) :

 

"La guerre arrivée, je m'engageai, et sans faire mes classes, dès fin août, j'étais au combat. Blessé à trois reprises : six blessures. La dernière : une balle reçue à Verdun, à l'attaque de Fleury, qui me traversa la tête de part en part, et qui faillit me laisser paralysé. Médaille militaire, croix de guerre."

 

 

Pour le reste, c'est idem et pareil que dans l'article de Charles Chassé cf La Dépêche de Brest du 2 mai 1932.

 

J'ai joint immédiatement par mail les moniales dominicaines de Taulignan (26770 Drôme) pour leur demander un acte de naissance de l'ami Charles. Puisque les chères soeurs gèrent les archives d'Oran.

 

Mais au vu des renseignements écrits sur cette page, je fais appel ici à tous les passionnés de généalogie pour m'aider à trouver la suite : son mariage, la naissance de ses deux enfants, son décès.

 

Merci d'avance pour votre future contribution.

 

Liliane Langellier

 

P.S.1 Ce silence sur les origines de Huzo m'a toujours intriguée. Prénommé Charles et né en Algérie (jusqu'à preuve écrite faisant foi, car le cher Charles n'est plus à une élucubration près), cela ne vous rappelle rien ? 

Et puis comment a-t-il si bien connu la famille Seznec ? Personne pour nous le dire dans les différents ouvrages. Est-ce par l'intermédiaire de Petitcolas ? Via la L.D.H. ? Par les F.M. ?

Blessé à la guerre, il devait être pensionné lui aussi. Comme François Le Her...

Que faisait Charles Huzo en 1923 ? Il avait travaillé dans la comptabilité en arrivant à Paris. Dix années plus tôt.

Encore bien des questions.... à résoudre... Ou pas...

 

 

P.S.2 Pour en savoir "un peu plus" sur le gars Huzo :


Affaire Seznec : la piste de Lormaye :

qui était l'ami Charles Huzo ?

 

 

http://fr.geneawiki.com/images/thumb/8/82/Carte_Noisy-les-Bains.jpg/350px-Carte_Noisy-les-Bains.jpg

 

 

ALERTE

 

On vient de retrouver le gars Huzo à Alger en 1935 !

 

Dans l'Echo d'Alger du 18 mai 1935, on peut lire en troisième page 5e colonne sous la rubrique "Groupements et Sociétés" :

 

Cercle Rénovation


Ce cercle enformation, s'est fixé pour but de réunir en des causeries familiales les adeptes de la radiesthésie et de la psycho-dynamique.

Ceux qui désireraient s'initier à ces mystères sont priés de le faire connaître, par écrit, à M. Charles Huzo, secrétaire générale, 2, rue Henri-de-Grammont

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
<br /> le C.V. du gars Huzo se noircit, c'est une bonne chose - décidément, cette affaire est un lieu de rencontres de drôles de zèbres - encore quelques portraits à fignoler et Hossein pourra se mettre<br /> à l'ouvrage pour une fresque historique dont il a le secret, et cette fois je ne vois que le Stade de France pour acceuillir son spectacle... - dans cette éventualité, il serait bon de retrouver<br /> la bicyclette qui avait servi à Guillaume pour faire le trajet Brest-Plomodiern à la Toussaint 1908 ainsi qu'un morceau de mur de la poudrerie d'Ouessant... si quelqu'un a une idée ?<br />
Répondre
L
<br /> <br /> On peut toujours se moquer. De tout et de tout le monde. Et penser qu'on est le seul à savoir. Et à bien faire. Moi, je suis modeste. Je continue mon petit bonhomme de chemin. Et puis j'ai au<br /> moins une qualité : j'écris régulièrement sur mon blog en essayant d'intéresser mes lecteurs.<br /> <br /> <br /> <br />