Affaire Seznec : La piste de Lormaye

Pierre Quémeneur a-t-il été assassiné par Guillaume Seznec à Lormaye ?

Affaire Seznec : Me Denis Langlois sur France 3 Bretagne

On y est...

On est le jeudi 12 février 2015....

Je connais l'emploi du temps de Me Denis Langlois à Quimper par coeur.

La conférence de presse du matin.

La signature du livre à la Librairie Ravy.

Et puis la conférence publique de ce soir à 20 h 30.

J'ai mis le journal de France 3 Bretagne à 19 heures.

Il tremble un peu.

Moi aussi.

Tant d'années de recherches. D'espoir. De larmes. De joies.

Il parle clair.

Avec sa prudence habituelle, il dit "hypothèse" et non pas "révélation".

Il en appelle au procureur de Rennes, Madame Véronique Malbec pour que révision soit faite au nom du doute.

Oui, Guillaume Seznec était faussaire.

Non. Il n'a pas tué.

Puisque.... Puisque...

"En 1978, l'avocat aurait recueilli le témoignage de Bernard Le Her, frère de Denis et petits-fils de Guillaume Seznec. Un témoignage qui à l'origine émane de son oncle, Petit-Guillaume, le fils de Seznec. Il aurait raconté que le jour du drame, en mai 1923, il a alors 11 ans et se trouve dans le jardin. Par la fenêtre, il aurait vu le cadavre de Pierre Quémeneur étendu dans la salle à manger de la maison de ses parents à Morlaix. Sa mère Marie-Jeanne est elle aussi dans la pièce, mais son père Guillaume est absent de la maison... selon cette version, Seznec, ne serait donc pas coupable du meurtre. En revanche auteur de faux en écriture, Guillaume Seznec est loin d'être totalement innocent."

Le livre est plus explicite.

Me Langlois en a adouci les mots.

C'est ainsi que je le respecte : un homme de combats. Mais un homme sans haine.

Aujourd'hui, l'affaire Seznec vient de prendre un nouveau chemin.

Et il va falloir se presser pour ne pas rater les panneaux indicateurs.

Liliane Langellier

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article