Affaire Seznec : La piste de Lormaye

Pierre Quémeneur a-t-il été assassiné par Guillaume Seznec à Lormaye ?

Affaire Seznec : Le contrat de mariage entre Guillaume et Marie-Jeanne

Affaire Seznec : Le contrat de mariage entre Guillaume et Marie-Jeanne

Ils se sont mariés contre vents et marées...

Ils se sont aimés envers et contre leurs familles...

Mais nombreux furent les obstacles à cette union. Et tenaces les haines. Même après la mort de Marie-Jeanne.

Ce papier lui est dédié.

Pour tout ce que sa belle-mère a pu lui faire souffrir.

Jusqu'à laisser son pauvre corps jeter dans une fosse commune.

Marie-Anne Colin, là où tu es, tous les chapelets que tu as égrénés ne suffiront pas à absoudre ton âme !

J'en ai pleuré, hier, en lisant les obsèques de Marie-Jeanne dans le livre de Claude Sylvane.

 

Mais commençons par le commencement....

Je l'ai lu chez Denis Langlois, en page 11 :

"Et puis tu avais, comme on dit, des "vues" sur la Marie-Jeanne Marc, la fille du marchand de grain de Plomodiern. Une jolie brunette aux yeux marron aperçue à la fête du Menez-Hom, à qui tu avais osé adresser la parole, toi le taciturne. Derrière l'église, vous avez échangé votre premier baiser. On a commencé à jaser, puis les parents s'en sont mêlés. Ta mère et ta soeur auraient souhaité que tu épouses une fille de paysan bien dotée en bonnes terres. Les parents de Marie-Jeanne auraient préféré un bourgeois de Châteaulin. Mais les amoureux sont têtus. Le mariage a eu lieu le 18 juillet 1906."

C'est vrai qu'elle était jolie, Marie-Jeanne. Jolie. Coquette. Et pas sotte. Trois qualités pour attirer contre elle les foudres de la mère de son futur époux.

Guillaume l'écrit lui-même dans ses cahiers :

"C'est en 1906 que j'ai épousé la fille d'un commerçant de Plomodiern. Ma soeur avait fait tout ce qu'elle avait pu pour empêcher ce mariage, car ma fiancée n'était pas riche. Mais je jure que celle-ci était une brave et gentille personne. D'ailleurs, elle l'a bien prouvé plus tard, quand le malheur s'est abattu sur nous."

Parce que, comme la belle-mère ne suffisait pas, la frangine de Guillaume s'y met aussi. Ah ! Les femmes jalouses ! Quelle plaie ! Mais quelle plaie !

Je vous laisse lire le contrat de mariage (photos ci-dessous), signé chez Me Le Doaré. Et que Gregory a mis des heures à trouver...

Je vais juste décrypter quelques points importants :

"Monsieur Jean Marc et Madame Marie-Anne Marchadour, son épouse.... agissant pour habiliter leur fille mineure, future épouse, qu'à cause de la dot qu'ils lui constitueront ci-après en faveur du mariage..."

En juillet 1906, Marie-Jeanne n'avait que 20 ans (née le 8 février 1886). Et la majorité était fixée à 21 ans...

Ah ! La dot... "Faut vous dire, Monsieur que ces gens-là..." l'argent... les terres... les doigts crochus pour compter les pièces...

Article 1er : Régime

Les futurs époux déclarent adopter pour base de leur union le régime de la communauté de biens réduits aux acquêts, tel qu'il est établi par le code civil sauf les modifications résultant des articles ci-après...

Article 2 : Réserve de propres

Les futurs époux se réservent propres et excluent de leur communauté tant leurs biens actuels et ceux qui vont leur être constitués en dot, que ceux qui pourront échoir et advenir à chacun d'eux ultérieurement et à titre personnel, par une cession, donation, legs ou autrement, avec compris les lots, primes et gains quelconques se confondant avec le capital des valeurs qui leur seront propres ou qui seraient attribuées à ces valeurs...

Article 3 : apports des futurs époux

Les futures époux déclarant apporter respectivement en mariage, les linges, hardes et bioux, et autres objets à leur usage personnel non détaillés ni estimés à cause de la reprise qui en sera stipulée sous l'article huit.

Pour la perception des droits d'enregistrement seulement les parties évaluent à trois cent francs l'importance des apports faits par les futurs époux.

Article 4 : dot de la future épouse

En considération du mariage Monsieur et Marc déclarent donner et constituer en dot, chacun pour moitié, en avance sur leurs successions futures, à Mademoiselle Marc, leur fille, future épouse, qui accepte, une somme de dix-mille francs, qu'ils s'obligent solidairement entre eux, à lui payer dans les trois mois du jour de la séparation des futurs époux d'avec eux, avec intérêt au taux de cinq pour cent par an, à compter du jour de la célébration religieuse du mariage.

En conversion euros 2013, nous obtenons : 41.705,46 euros

Disons environ 28 plaques, quoi. Pas négligeable, hein ? Comme dot "pour une pauvresse" !!!

Ce mode de conversion francs 1906 / euros 2014 me semble correct. Mais si vous avez d'autres idées, elles sont les bienvenues !

Article 6 : cohabitation

En considération du mariage et à compter du jour de sa célébration à l'église, Monsieur et Madame Marc s'engagent à recevoir chez eux les futurs époux pendant deux ans,  à les nourrir, loger, blanchir, entretenir en effets journaliers, eux et les enfants qui pourront naître de leur union, et ce, en compensation de leurs soins et travaux journaliers au ménage et à l'exploitation agricole et commerciale que font valoir Monsieur et Madame Marc au bourg de Plomodiern

 

Pour conclure, rien qu'avec la dot de sa belle-fille, la mère Colin-Seznec pouvait lui assurer des funérailles correctes. Et rapatrier le corps à Plomodiern.

 

Oui, vous l'avez compris, ça je l'ai sur le coeur. Ou sur l'estomac. Selon.

 

Liliane Langellier

 

P.S. Une petite idée de la fortune de la marâtre....

Voir les photos ci-dessous, prises le 23 octobre 2014 à Kernéol.

Les Seznec, c'était :

"6 bâtiments, 2 Fermes, Une immense maison d'habitation.

Ils étaient très riches.

Ils possédaient 1 hectare de terre et avaient 4 Domestiques + 2 Journaliers."

A suivre pour les documents notariés prouvant tout cela.

Contrat de mariage. Page 1.

Contrat de mariage. Page 1.

Contrat de mariage. Page 2.

Contrat de mariage. Page 2.

Contrat de mariage. Page 3.

Contrat de mariage. Page 3.

Marie-Anne Coliin. Yves Seznec. Actes de Naissance.
Marie-Anne Coliin. Yves Seznec. Actes de Naissance.

Marie-Anne Coliin. Yves Seznec. Actes de Naissance.

Mariage Colin / Seznec

Mariage Colin / Seznec

Affaire Seznec : Le contrat de mariage entre Guillaume et Marie-Jeanne
Kernéol.

Kernéol.

Kernéol.

Kernéol.

Kernéol.

Kernéol.

Kernéol.

Kernéol.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article